EMMANUEL BÉZIER

Emmanuel est né en 1968 à Nantes. Il fait des études de commerce afin de créer sa société de production, qui naît en 1993 sous le nom de Solimane Productions.

Il produit la tournée nationale de Sylvie Joly en 1989, ainsi que celle de La nuit des Publivores, spectacle de films publicitaires du monde entier qu’il produit dans toute l’Europe de 88 à 90 (Paris, Berlin, Madrid, Londres etc…).

En 1990, Emmanuel veut approfondir ses connaissances en dramaturgie et part aux USA étudier avec Steven Bochco à Boulder dans le Colorado. Il obtient un Master d’écriture spécialisé dans les séries TV et travaille pour la série For your Love avec Brooke Shields.

Emmanuel revient alors en France pour réaliser des courts-métrages, documentaires et clips vidéo.
En 1993, L’âge de raison, court-métrage coproduit par Solimane et Why Not de Pascal Caucheteux, reçoit le prix du public au festival Premiers Plans à Angers.

L’expérience de script doctor et de directeur artistique acquise qu’il a acquise aux États-Unis l’amène ensuite à prendre les commandes de la série Les enfants de John initiée par Philippe Châtel sur la Cinquième (140 épisodes).

Par la suite, Emmanuel s’attache à développer la fiction de Pascale Breugnot chez Ego Productions. Il produit de nombreux unitaires et séries pour toutes les chaînes françaises : Une famille formidable, Le juge est une femme, Dalida, Le porteur de serviette, Les ex font la Loi

C’est une série pour M6, Même âge, même adresse, et un unitaire pour France 3, Bien dégagé derrière les oreilles, qui lui font quitter la production pour l’écriture.

Emmanuel écrit alors pour toutes les chaînes et dans tous les genres : sitcom pour Canal+, docu-fiction pour France TV : L’assassinat d’Henri IV et L’évasion de Louis XVI, et fiction bien sûr aussi, en tant que créateur, scénariste, directeur de collection ou directeur artistique : Paris, enquêtes criminelles, Jeff et Léo, flics et jumeaux, L’internat, Diane, femme flic, Section de recherche, Talons aiguille et bottes de paille

En 2019, désireux d’initier ses propres projets et d’en superviser intégralement le développement, Emmanuel rejoint Alain Benguigui pour lancer avec lui une toute nouvelle structure, SOMBRERO FICTION.